Les saints, nos amis !

Chaque jour lorsque nous ouvrons notre agenda (non électronique !) ou que nous suivons la météo, nous découvrons le saint du jour. Il peut être fort célèbre ou demeurer un parfait inconnu. Une fois par an c'est notre prénom qui est concerné, c'est alors notre fête...

 

Pourquoi les chrétiens ont-ils ainsi développé ce culte des saints ?
A l'origine, il est né autour de la mémoire et de la vénération pour les martyrs. Se tourner vers les saints est pour les chrétiens un acte de foi et d'espérance. Il s'agit de se référer non pas à des êtres parfaits, des intouchables, mais à des hommes, des femmes, des enfants, des personnes malades, jeunes ou âgées, des laïcs, comme des consacrés qui ont voulu, non sans épreuves, vivre selon l'Evangile. Ils nous disent : « C'est possible ». Nous sommes alors encouragés sur notre propre chemin de vie.

 

Les chrétiens, le jour de la Toussaint, fêtent tous les saints.
L'évangile qui nous est donné ce jour de Toussaint parle à neuf reprises de bonheur : " 
Heureux, bienheureux êtes-vous." (Evangile de saint Matthieu, chapitre 5). Cette aspiration au bonheur traverse le cœur de chacun. Les saints ont trouvé le bonheur en donnant leur vie à Dieu et à leurs frères et sœurs en humanité. Voilà un chemin qui restera toujours d'actualité.

 

Belle fête de Toussaint à tous !
Mgr Jacques Habert,
Evêque de Séez.