NEUVAINE DE PRÉPARATION À LA PENTECÔTE

Mercredi 27 mai - 6ème jour - L'Esprit Saint dans l'évangile de Jean

Signe de la croix
 
Un cantique à l’Esprit Saint : Souffle imprévisible

 

1. Souffle imprévisible, Esprit de Dieu, vent qui fait revivre, Esprit de Dieu,
Souffle de tempête, Esprit de Dieu, ouvre nos fenêtres, Esprit de Dieu.
R/ Esprit de vérité, brise du Seigneur Esprit de liberté, passe dans nos cœurs !
Esprit de vérité, brise du Seigneur Esprit de liberté, passe dans nos cœurs !
2. Flamme dans le monde, Esprit de Dieu feu qui chasse l’ombre, Esprit de Dieu
Flamme de lumière, Esprit de Dieu viens dans nos ténèbres, Esprit de Dieu
3. Vent de pentecôte, Esprit de Dieu, force des apôtres, Esprit de Dieu,
Vent que rien n’arrête, Esprit de Dieu, parle en tes prophètes, Esprit de Dieu !

 

Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur
Visite les âmes des tiens ;
Emplis de la grâce d’en haut
Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller
Don du Seigneur de Majesté,
Source vive, feu, Charité
Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,
Puissance de la main de Dieu,
Toi que le Père avait promis,
Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,
Répands ton amour en nos cœurs,
Et que ta force sans déclin
Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;
Sans tarder donne-nous la paix ;
Ouvre devant nous le chemin :
Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,
Fais-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que tu es
L’unique Esprit de l’un et l’autre.

 

Quelques extraits de l’Évangile selon saint Jean : découvrir qui est l’Esprit-Saint
« Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité : tels sont les adorateurs que recherchent le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. » (Jn 4, 23-24)
« Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » (Jn 3, 8)
« En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. » (Jn 3, 34)
« Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera toujours avec vous : l’Esprit de vérité. » (Jn 14, 16-17a)
« […] le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14, 26)
« Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. » (Jn 15, 26)
« Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. » (Jn 16, 13-14)
Quelles sont les différentes manières dont l’Esprit Saint nous est présenté dans ces versets ? Qu’est-ce que cela nous évoque ?
Que pouvons-nous dire des liens entre Dieu, Jésus et l’Esprit Saint à travers ces passages de l’évangile de Jean ?
Dans quel but l’Esprit Saint semble-t-il être envoyé aux disciples et à nous ?

 

Une petite catéchèse pour aller plus loin
Pourquoi choisir de regarder particulièrement cet évangile aujourd’hui ?
Parce que l’Évangile selon saint Jean nous offre une multitude d’images, de titres et de descriptions pour parler de l’Esprit Saint ; autant d’occasions pour mieux nous émerveiller de l’action de la troisième personne de la Trinité dans notre vie de baptisé.
Jésus compare d’abord le Saint-Esprit au souffle du vent que rien ni personne ne peut saisir pour souligner son origine divine et la liberté imprévisible de son action. Au cours de cette même rencontre avec Nicodème, en pleine nuit, Jésus lui révèle que ce souffle est également le pneuma (esprit) que les disciples reçoivent au baptême – cette seconde naissance à la vie de Dieu – et par lequel ils accèdent à la liberté même de Dieu.
Une des insistances fortes du quatrième évangile est également de présenter l’Esprit comme celui qui est envoyé par Jésus pour être auprès des disciples – et de tous les croyants – le Paraclet. Ce mot, qui littéralement veut dire l’avocat, le défenseur, souligne que c’est l’Esprit qui donne courage aux disciples quand ils sont mis en danger au nom de leur foi. C’est bien l’Esprit qui affermit la foi disciples face aux risques de persécutions.
L’Esprit Paraclet, promis par Jésus, permet également aux disciples, après la mort de leur maître, de relire tous les événements, de faire mémoire de ses paroles et de ses gestes pour comprendre qu’il est bien le Messie. Il est alors présenté comme l’Esprit de vérité qui enseigne (Jn 14, 26) toutes choses sur Jésus. Et c’est bien dans ce mouvement de relecture que les disciples accèdent à la vérité sur Jésus : ils peuvent alors confesser qu’il est Fils de Dieu « car [Dieu] lui a donné l’Esprit sans mesure » (Jn 3, 34).
De manière déconcertante pour les disciples, Jésus affirme qu’il est de leur intérêt qu’il parte – c’est-à-dire qu’il meure et ressuscite – pour qu’ils puissent recevoir cet Esprit défenseur. Il le leur répète à plusieurs reprises avant sa passion : « il vaut mieux que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous, mais si je pars, je vous l’enverrai » (Jn 16, 7). Nous comprenons alors que la Pentecôte ne peut avoir lieu sans le mystère pascal.
Esprit donné au baptême et qui fait renaître à la vie nouvelle. Esprit donné par Jésus pour affermir la foi de ceux qui sont persécutés en son nom. Esprit qui permet de relire les événements et d’accéder à la vérité sur l’identité de Jésus. L’Esprit est enfin celui qui permet que, tous, nous accueillons la révélation du dessein de Dieu pour tout homme : « Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé » (Jn 3, 17)
Aujourd’hui encore nous sommes conduits, par l’Esprit Saint, « dans la vérité tout entière » (Jn 16, 13) pour devenir, à notre tour, des porte-paroles de la Bonne Nouvelle du salut et pour que, par son intercession, nous puissions adorer Dieu Trinité « en esprit et en vérité » (Jn 4, 24).

 

Le Notre Père

 

Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
Sois avec nous, pour qu’en ce monde
L’Évangile du Christ attire tout homme !

Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,
Que souffle l’Esprit de louange !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te chantons !
Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,
Que souffle l’Esprit de l’audace !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te prions !
Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,
Que souffle l’Esprit de courage !
Et toi Marie, intercède pour nous,
Nous t’implorons !
Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,
Que souffle l’Esprit de la grâce !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous t’invoquons !

 

Signe de la croix

Mardi 26 mai - 5ème jour - Le fruit de l'Esprit chez Paul

Signe de la croix

 

Un cantique à l’Esprit Saint : Je vous ai choisis, je vous ai établis

 

1. Je vous ai choisis, je vous ai établis
Pour que vous alliez et viviez de ma vie.
Demeurez en moi, vous porterez du fruit,
Je fais de vous mes frères et mes amis.
2. Contemplez mes mains et mon cœur transpercés,
Accueillez la vie que l´Amour veut donner.
Ayez foi en moi, je suis ressuscité,
Et bientôt dans la gloire, vous me verrez.
3. Recevez l´Esprit de puissance et de paix,
Soyez mes témoins, pour vous j´ai tout donné.
Perdez votre vie, livrez-vous sans compter,
Vous serez mes disciples, mes bien-aimés !
4. Consolez mon peuple, je suis son berger.
Donnez-lui la joie dont je vous ai comblés.
Ayez pour vos frères la tendresse du Père,
Demeurez près de moi, alors vous vivrez !

 

Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur
Visite les âmes des tiens ;
Emplis de la grâce d’en haut
Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller
Don du Seigneur de Majesté,
Source vive, feu, Charité
Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,
Puissance de la main de Dieu,
Toi que le Père avait promis,
Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,
Répands ton amour en nos cœurs,
Et que ta force sans déclin
Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;
Sans tarder donne-nous la paix ;
Ouvre devant nous le chemin :
Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,
Fais-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que tu es
L’unique Esprit de l’un et l’autre.

 

Un texte biblique lié à la catéchèse qui va suivre
Lettre de saint Paul apôtre aux Galates (5, 13b-16, 19-25)
Vous frères […] mettez-vous, par amour, au service les uns des autres. Car toute la Loi est accomplie dans l’unique parole que voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche, idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme, envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui commettent de telles actions ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu.
Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas. Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises. Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit.

 

Une petite catéchèse pour aller plus loin
Dans les sacrements, le Seigneur nous communique ses dons, à charge pour nous de les faire fructifier. N’est-ce pas à son fruit que l’on reconnait la vigueur de l’arbre ?
L’amour ou la charité est selon Paul dans l’épître aux Galates, le fruit fondamental de l’Esprit, c’est pourquoi Paul parle de fruit au singulier avant d’énumérer la manière dont cet amour se décline : « joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi ».
La force de l’Esprit Saint est à l’œuvre en nous. Il agit dans l’intime du cœur (joie, paix, fidélité, maîtrise de soi), et en même temps il nous pousse à aller de l’avant, vers le monde (amour, bienveillance, bonté, douceur). Celui qui nous révèle Dieu est le même que celui qui nous pousse vers nos frères. St Jean dira ainsi : « Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. » (Jn 15,8)
Et saint Jean continue : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » (Jn 15, 16)
Comment porter du fruit si nous ne sommes pas raccordés à une branche, elle-même soutenue par un tronc, nourries par les racines ? Il s’agit bien de vie, le Christ nous veut vivants, sa parole est notre nourriture et son Esprit anime notre vie si nous le lui demandons.

 

Le Notre Père

 

Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
Sois avec nous, pour qu’en ce monde
L’Évangile du Christ attire tout homme !

 

Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,
Que souffle l’Esprit de louange !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te chantons !

 

Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,
Que souffle l’Esprit de l’audace !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te prions !

 

Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,
Que souffle l’Esprit de courage !
Et toi Marie, intercède pour nous,
Nous t’implorons !

 

Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,
Que souffle l’Esprit de la grâce !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous t’invoquons !

 

Signe de la croix

Lundi 25 mai - 4ème jour - L'Esprit Saint dans la première communauté chrétienne

Signe de la croix

 

Un cantique à l’Esprit Saint : Esprit de Dieu, souffle de vie

 

Esprit de Dieu, souffle de vie Esprit de Dieu, souffle de feu,
Esprit de Dieu, consolateur, Tu nous sanctifies !
Viens, Esprit, viens en nos cœurs viens, Esprit, nous visiter
Viens, Esprit, nous vivifier viens, nous t’attendons.
Viens, Esprit de Sainteté viens, Esprit de vérité
Viens, Esprit de charité viens, nous t’attendons.
Viens, Esprit, nous rassembler viens, Esprit, nous embraser
Viens, Esprit, nous recréer viens, nous t’attendons.

 

Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur
Visite les âmes des tiens ;
Emplis de la grâce d’en haut
Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller
Don du Seigneur de Majesté,
Source vive, feu, Charité
Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,
Puissance de la main de Dieu,
Toi que le Père avait promis,
Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,
Répands ton amour en nos cœurs,
Et que ta force sans déclin
Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;
Sans tarder donne-nous la paix ;
Ouvre devant nous le chemin :
Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,
Fais-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que tu es
L’unique Esprit de l’un et l’autre.

 

Une petite catéchèse pour aller plus loin
Tout au long du Temps pascal, nous lisons les Actes des Apôtres.
Serions-nous capables de nous souvenir des textes lus ces derniers dimanches ?
Quels en sont les protagonistes ? Que font-ils ? où cela se passe-t-il ?
Jeudi de l’Ascension nous avons lu le dernier échange entre Jésus et les apôtres avant qu’il ne soit enlevé au ciel : Ac 14-5 et 8

Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours (…). Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »
Le dimanche suivant, nous voyons les apôtres attendre, ensemble, la réalisation de la promesse de Jésus. Ac 114
Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.
Et à la Pentecôte nous lirons le récit de l’envoi de l’Esprit : Ac 2, 2-4 et 11
Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. (…) Tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu.
Que ces textes nous disent-ils de Jésus ? de l’Esprit ? des Apôtres et de leur mission ?

 

Depuis Pâques, nous avons vu la première communauté chrétienne, unie dans la prière et la communion fraternelle, enseignant, partageant les biens, grandissant, découvrant les difficultés et la nécessité de s’organiser, persécutée avec le martyre d’Étienne, dispersée avec Philippe en Samarie, accueillant même des Samaritains ! … Et dans toutes ces étapes, l’Esprit saint est présent, agissant auprès de la communauté comme auprès des auditeurs. Il est reconnu comme donné au baptême et par l’imposition des mains. Le baptême pour le pardon des péchés étant la porte d’entrée dans la vie avec le Christ ressuscité. Vous pourrez prendre le temps de relire ces différents passages. (Actes des Apôtres 2, 42-47 ; 2,14.22b-33 ;2, 14.36-41 ; 6,1-7 ; 8,5-8.14-17)

 

Voici deux textes pour avancer un peu et nous préparer à la Pentecôte. Actes 10, 1 – 48 et Actes 15, 5-29

 

Ac 10, 1-48

Corneille, un centurion craignant Dieu, a fait chercher Pierre à la suite d’une vision qu’il a eu dans sa prière.
Pierre lui-même a eu une vision très déstabilisante pour un juif pieux : il s’agissait de manger des aliments impurs.

Ac 10, 19-20

Comme Pierre réfléchissait encore à sa vision, l’Esprit lui dit : « Voilà trois hommes qui te cherchent. Eh bien, debout, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. »
Pierre part et annonce la Bonne Nouvelle chez Corneille.
Ac 10, 44-48
Pierre parlait encore quand l’Esprit Saint descendit sur tous ceux qui écoutaient la Parole. Les croyants qui accompagnaient Pierre, et qui étaient juifs d’origine, furent stupéfaits de voir que, même sur les nations, le don de l’Esprit Saint avait été répandu. En effet, on les entendait parler en langues et chanter la grandeur de Dieu.
Pierre dit alors : « Quelqu’un peut-il refuser l’eau du baptême à ces gens qui ont reçu l’Esprit Saint tout comme nous ? » Et il donna l’ordre de les baptiser au nom de Jésus Christ.

1. Dans quel état d'esprit se trouve Pierre quand on vient le chercher ?

2. Qu'y a-t-il de surprenant dans cet épisode ?

3. Comment l'Esprit agit-il vis-à-vis de Pierre ?

4. A quel acte conduit-il Pierre ?

 

Actes 15, 5-29 : Le concile de Jérusalem.
Il y a beaucoup de discussions dans l’Église à propos de ce que l’on doit demander aux convertis non-juifs. Les Apôtre et les Anciens se réunissent donc pour examiner la question. Le résultat de cette discussion conduit à la rédaction d’une lettre apostolique à faire parvenir à toutes les communautés afin de faire connaître leur décision. Voici cette lettre :
Ac 15, 23- 29 « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut !

Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit :
L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent : vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Bon courage ! »
1. Qu’est-ce que ça nous dit de l’Esprit ? de la façon de l’accueillir ?
2. Qu’est-ce que ça nous dit pour l’Église, pour nous-mêmes ?

 

En conclusion :

EVANGELII GAUDIUMLa joie de l’Évangile, Pape François
EG n°117. Bien comprise, la diversité culturelle ne menace pas l’unité de l’Église. C’est l’Esprit Saint, envoyé par le Père et le Fils, qui transforme nos cœurs et nous rend capables d’entrer dans la communion parfaite de la Sainte Trinité où tout trouve son unité. Il construit la communion et l’harmonie du peuple de Dieu. L’Esprit Saint lui-même est l’harmonie, de même qu’il est le lien d’amour entre le Père et le Fils. C’est lui qui suscite une grande richesse diversifiée de dons et en même temps construit une unité qui n’est jamais uniformité mais une harmonie multiforme qui attire.
EG n° 259. Évangélisateurs avec esprit veut dire évangélisateurs qui s’ouvrent sans crainte à l’action de l’Esprit Saint. À la Pentecôte, l’Esprit fait sortir d’eux-mêmes les Apôtres et les transforme en annonciateurs des grandeurs de Dieu, que chacun commence à comprendre dans sa propre langue. L’Esprit Saint, de plus, infuse la force pour annoncer la nouveauté de l’Évangile avec audace, (parresia), à voix haute, en tout temps et en tout lieu, même à contre-courant. Invoquons-le aujourd’hui, en nous appuyant sur la prière sans laquelle toute action court le risque de rester vaine, et l’annonce, au final, de manquer d’âme. Jésus veut des évangélisateurs qui annoncent la Bonne Nouvelle non seulement avec des paroles, mais surtout avec leur vie transfigurée par la présence de Dieu.
En ces jours qui préparent la fête de la Pentecôte, que voudrions-nous demander à l’Esprit, pour nous, pour l’Église ?

 

Le Notre Père
 

Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
Sois avec nous, pour qu’en ce monde
L’Évangile du Christ attire tout homme !
Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,
Que souffle l’Esprit de louange !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te chantons !
Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,
Que souffle l’Esprit de l’audace !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te prions !
Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,
Que souffle l’Esprit de courage !
Et toi Marie, intercède pour nous,
Nous t’implorons !
Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,
Que souffle l’Esprit de la grâce !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous t’invoquons !

 

Signe de la croix

Dimanche 24 mai - 3ème jour - L'Esprit Saint dans la vie de Jésus

Signe de la croix
Un cantique à l’Esprit Saint : Viens, Esprit de Sainteté, viens Esprit de Lumière

 

Viens Esprit de sainteté, Viens Esprit de lumière,
Viens Esprit de feu, Viens nous embraser.
Viens Esprit de feu, Viens nous embraser.
1. Viens Esprit du Père, sois la lumière, fais jaillir des cieux ta splendeur de Gloire.
2 Témoin véridique, tu nous entraînes à proclamer : Christ est ressuscité !
3. Viens onction céleste, source d’eau vive, affermis nos cœurs et guéris nos corps.
4. Esprit d’allégresse, joie de l’Eglise, fais jaillir des cœurs le chant de l’Agneau.
5. Fais nous reconnaître l’Amour du Père et révèle-nous la Face du Christ.
6. Feu qui illumines, souffle de vie, par Toi resplendit la Croix du Seigneur.

 

Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur
Visite les âmes des tiens ;
Emplis de la grâce d’en haut
Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller
Don du Seigneur de Majesté,
Source vive, feu, Charité
Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,
Puissance de la main de Dieu,
Toi que le Père avait promis,
Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,
Répands ton amour en nos cœurs,
Et que ta force sans déclin
Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;
Sans tarder donne-nous la paix ;
Ouvre devant nous le chemin :
Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,
Fais-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que tu es
L’unique Esprit de l’un et l’autre.

 

Une petite catéchèse pour aller plus loin
L’Esprit Saint dans la vie de Jésus
Il y aurait tant à dire sur le lien unique et « inextricable » entre Jésus et l’Esprit Saint (et qui a donné lieu à tant de discussions théologiques !).
En ce troisième jour de neuvaine, nous avons déjà médité sur les dons de l’Esprit Saint. Jésus, quand il est présent dans la synagogue à Nazareth et qu’il est invité à ouvrir le livre (passage du livre d’Isaïe), ose cette parole absolument bouleversante et provocatrice à entendre audacieuse : Cela s’accomplit aujourd’hui ! (voir Luc 4, 16-21).
Autant dire que Jésus est vraiment le Christ, le Messie, celui qui est rempli de l’Esprit de Dieu. C’est bien ce qui s’est manifesté au jour de son baptême au Jourdain : L’Esprit descend sur lui comme une colombe.
Ici, prenons le temps de regarder la présence de la Trinité. Dieu le Père dit : « Celui-ci est mon Fils bien aimé en qui j’ai mis tout mon amour », alors que l’Esprit descend sur Jésus. (Voir Mc 1, 9-11).

Qu’est-ce que nous pouvons dire de la relation entre le Père, le Fils ?
Quelle est la signification de la descente de l’Esprit sur Jésus ?
Que permet l’Esprit Saint dans la vie de Jésus ?
Que signifie pour moi : « Jésus est le Christ » ?

 

Un jour, Jésus exulte de joie sous l’action de l’Esprit Saint (Luc 10, 21-24).
Cela, parce qu’il écoute les disciples, les 72, revenir pour la première fois de mission et être dans une grande joie. Jésus, lui, sait que se réalisent les œuvres du Père. Cela le comble de joie. Les 72 racontent ce qu’ils ont pu faire. Ils ne nomment pas encore la présence de l’Esprit Saint dans cette « réussite pastorale » mais sentent bien que quelque chose les dépasse.
Ecoutons Jésus : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »
Dans ma vie personnelle, ai-je déjà ressenti une joie profonde qui m’a donné envie de louer le Seigneur et de le reconnaitre comme l’auteur de ce qui a été la cause de cette joie ?
En situation de catéchèse, ai-je déjà ressenti de la joie devant tel ou tel témoignage d’enfant, de jeune, de catéchumène qui a pu exprimer sa joie de constater la présence de Dieu dans sa vie ?

 

Alors que nous nous préparons à accueillir l’Esprit Saint dans nos vies, nous pouvons entendre à nouveau combien Jésus a eu soif de préparer ses disciples, particulièrement les Apôtres, à recevoir l’Esprit Saint (voir Jn 14, 23-29). Il a vraiment enseigné combien cet Esprit leur sera nécessaire pour poursuivre leur mission : il leur permettra de se souvenir de ce que Jésus aura enseigné ; il sera leur défenseur qui leur inspirera quoi dire, quoi faire, comment se comporter ; il sera la force dont ils auront besoin pour ressentir la présence aimante du Père et du Fils.
Qu’ai-je envie de demander à Jésus en ce troisième jour de neuvaine, afin qu’il m’aide, par l’Esprit Saint, à mieux connaître, aimer, servir le Père dans ce monde, auprès des miens et de ceux vers qui je suis envoyé ?
Regardons aussi dans l’Écriture, la façon dont Jésus vit de la présence de l’Esprit, prie avec lui le Père pour nous laisser féconder par son exemple et, à notre tour, entrer dans cette communion d’amour trinitaire. Comme quand il est poussé par l’Esprit au désert et qu’il tient dans cette épreuve par la présence même de l’Esprit, toujours avec lui, en lui … Nous pouvons relire nos propres épreuves à cette lumière …

 

Le Notre Père

 

Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
Sois avec nous, pour qu’en ce monde
L’Évangile du Christ attire tout homme !
Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,
Que souffle l’Esprit de louange !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te chantons !
Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,
Que souffle l’Esprit de l’audace !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te prions !
Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,
Que souffle l’Esprit de courage !
Et toi Marie, intercède pour nous,
Nous t’implorons !
Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,
Que souffle l’Esprit de la grâce !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous t’invoquons !

 

Signe de la croix

Samedi 23 mai - 2ème jour - L'Esprit Saint dans l'Ancien Testament - Les dons de l'Esprit Saint dans Isaïe

Signe de la croix
 
Un cantique à l’Esprit Saint : L'Esprit Saint qui nous est donné

L’Esprit Saint  qui nous est donné fait de nous tous des Fils de Dieu

Appelés à la liberté, Glorifions Dieu par notre vie !
Appelés à la liberté, Glorifions Dieu par notre vie !
1. Nés de l’amour de notre Dieu, Fils de lumière, sel de la terre,
Ferments d’amour au cœur du monde par la puissance de l’Esprit.
2. À son image, il nous a faits pour nous aimer comme il nous aime,
Sa ressemblance reste gravée au fond des cœurs de ceux qui l’aiment.
3. Tous ceux qu’anime l’Esprit Saint sont délivrés de toute peur
Et désormais fils adoptifs, ils sont devenus fils du Père.
4. N’ayons pas peur d’être des saints puisque le Christ nous a aimés,
Ouvrons les portes à l’espérance, soyons des témoins de sa paix !
5. À nos côtés se tient Marie Mère du Christ, mère des hommes,
Notre soutien et notre guide dans notre marche vers son Fils.

 

Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur
Visite les âmes des tiens ;
Emplis de la grâce d’en haut
Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller
Don du Seigneur de Majesté,
Source vive, feu, Charité
Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,
Puissance de la main de Dieu,
Toi que le Père avait promis,
Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,
Répands ton amour en nos cœurs,
Et que ta force sans déclin
Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;
Sans tarder donne-nous la paix ;
Ouvre devant nous le chemin :
Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,
Fais-nous apprendre aussi le Fils
Et croire en tout temps que tu es
L’unique Esprit de l’un et l’autre.

 

Une petite catéchèse pour aller plus loin
Dans l’évangile de Luc, Jésus, dès le début de sa prédication se présente comme celui qui a reçu l’onction, comme le Messie sur qui repose l’Esprit. Voir Lc 4, 4-21
Mais quel est cet Esprit, qu’apporte-t-il à celui qui le reçoit ?
Regardons ce que l’Ancien Testament nous dit sur l’Esprit Saint  plus particulièrement le livre d’Isaïe.
Isaïe 11 ,1-10 Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur– qui lui inspirera la crainte du Seigneur.
(…) Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer.
Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure.
Qu’évoque pour moi cette image du rejeton ?
Quel sont ce pays et ce temps dont parle le prophète à la fin de notre passage ?
Les sept dons du Saint-Esprit
Catéchisme de l’Église catholique
n° 1845 : Les sept dons du Saint Esprit accordés aux chrétiens sont la sagesse, l’intelligence, le conseil, la force, la science, la piété et la crainte de Dieu.
L’Esprit lui-même est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4,10). (…) Il communique à celui qui l’accueille divers dons spirituels.
Le pape François a donné des catéchèses sur les dons de l’Esprit. Laissons-nous guider par ses mots pour ouvrir nos cœurs à l’intelligence des dons de l’Esprit Saint et nous disposer à les accueillir. (Audiences générales d’avril et mai 2014)
L’Esprit lui-même est « le don de Dieu » par excellence (cf. Jn 4,10). (…) Il communique à celui qui l’accueille divers dons spirituels.

 

Le don de la sagesse :
Nous avons en nous, dans notre cœur, le Saint Esprit ; nous pouvons l’écouter ou nous pouvons ne pas l’écouter. Si nous écoutons le Saint-Esprit, Il nous enseigne cette voie de la sagesse, il nous offre la sagesse qui est de voir avec les yeux de Dieu, d’entendre avec les oreilles de Dieu, d’aimer avec le cœur de Dieu, de juger les choses avec le jugement de Dieu.
Que nous offre ce don de sagesse ?

 

Le don de l’intelligence
Ce don nous fait comprendre les choses comme Dieu les comprend, avec l’intelligence de Dieu. (…) Jésus a voulu nous envoyer l’Esprit Saint afin que nous puissions tous comprendre les choses comme Dieu les comprend, avec l’intelligence de Dieu. C’est le don avec lequel l’Esprit Saint nous introduit dans l’intimité de Dieu et nous fait participer à son dessein d’amour qu’il a pour nous. Il est étroitement lié à la foi. Si nous lisons l’Évangile avec ce don de l’Esprit Saint nous pouvons comprendre la profondeur des paroles de Dieu.
À quelle intimité le don de l’intelligence nous introduit-il ?

 

Le don du conseil
Le don du conseil, c’est Dieu lui-même, avec son Esprit, qui illumine notre cœur, de manière à nous faire comprendre la juste manière de parler et de se comporter et le chemin à suivre. Mais comment agit ce don en nous ?
Au moment où nous l’accueillons et nous le recevons dans notre cœur, Le conseil est le don par lequel l’Esprit Saint rend notre conscience capable de faire un choix concret en communion avec Dieu, selon la logique de Jésus et de son Évangile. La condition essentielle pour conserver ce don est la prière.
Dans l’intimité avec Dieu et dans l’écoute de sa Parole, nous mettons peu à peu de côté notre logique personnelle, (…) Nous apprenons en revanche à demander au Seigneur : que désires-tu ? Quelle est ta volonté ? Qu’aimes-tu ?
Ensuite, comme tous les autres dons de l’Esprit, le conseil constitue lui aussi un trésor pour toute la communauté chrétienne. Le Seigneur ne nous parle pas seulement dans l’intimité du cœur, (…); il nous parle également à travers la voix et le témoignage de nos frères. (…)
Par quelles médiations accueillons-nous le don de conseil ?

 

Le don de la force
Avec le don de la force le Saint-Esprit libère le terrain de notre cœur, de la torpeur, des incertitudes et de toutes les craintes qui peuvent le freiner, de manière que la Parole du Seigneur soit mise en pratique, de façon authentique et joyeuse.
Il y a des moments difficiles et des situations extrêmes où le don de la force se manifeste de manière extraordinaire, exemplaire : le témoignage de très nombreux frères et sœurs qui n’ont pas hésité à donner leur vie, pour rester fidèles au Seigneur et à son Évangile (…) Mais aussi pensons à ces hommes, à ces femmes, qui conduisent une vie difficile, luttent pour faire vivre leur famille, éduquer leurs enfants : ils font tout cela parce que l’esprit de force les aide.
Que nous permet ce don de force ? Comment s’exerce-t-il ?
 

Le don de science
La science qui vient de l’Esprit Saint est un don spécial, qui nous conduit à saisir, à travers la création, la grandeur et l’amour de Dieu et sa relation profonde avec chaque créature.
Lorsque nos yeux sont illuminés par l’Esprit, ils s’ouvrent à la contemplation de Dieu, dans la beauté de la nature et dans la grandeur de l’univers, et nous conduisent à découvrir que toute chose nous parle de Lui et de son amour. Face à tout cela, l’Esprit nous conduit à louer le Seigneur du plus profond de notre cœur et à reconnaître, dans tout ce que nous avons et sommes, un don inestimable de Dieu et un signe de son amour infini pour nous.
Détruire la création signifie dire à Dieu « cela ne me plaît pas ». Et cela n’est pas bon : voilà le péché.
À quel sentiment nous conduit le don de la science ?

 

Le don de la piété
Ce don indique notre appartenance à Dieu et notre lien profond avec Lui, un lien qui donne un sens à toute notre vie et qui nous maintient solides, en communion avec Lui, également dans les moments les plus difficiles et compliqués.
Ce lien avec le Seigneur vient de l’intérieur. Il s’agit d’une relation vécue avec le cœur : c’est notre amitié avec Dieu, qui nous a été donnée par Jésus, une amitié qui change notre vie et qui nous remplit d’enthousiasme, de joie. C’est pourquoi le don de la piété suscite tout d’abord en nous la gratitude et la louange.
Si le don de la piété nous fait croître dans la relation et la communion avec Dieu et nous conduit à vivre comme ses enfants, il nous aide dans le même temps à déverser cet amour aussi sur les autres et à les reconnaître comme des frères.
Le don de la piété que nous donne le Saint-Esprit nous rend doux, nous rend calmes, patients, en paix avec Dieu, au service des autres avec douceur.
À quoi le don de la piété nous rend-il sensibles ?

 
Le don de la crainte de Dieu
La crainte de Dieu nous fait prendre conscience que tout vient de la grâce et que notre véritable force réside uniquement dans le fait de suivre le Seigneur Jésus et de laisser le Père déverser sur nous sa bonté et sa miséricorde. Ouvrir son cœur, afin que la bonté et la miséricorde de Dieu pénètrent en nous. C’est ce que fait l’Esprit Saint avec le don de la crainte de Dieu : il ouvre les cœurs. Un cœur ouvert afin que le pardon, la miséricorde, la bonté, les caresses du Père viennent à nous, car nous sommes ses fils infiniment aimés.
C’est un don qui fait de nous des chrétiens convaincus, enthousiastes, qui ne sont pas soumis au Seigneur par peur, mais parce qu’ils sont émus et conquis par son amour !
Que suscite en nous de don de la crainte ?

 

Après un temps de recueillement, lisons ce passage de la lettre aux Romains de Paul :
Romains 8, 14-17 Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! C’est donc l’Esprit Saint  lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.
En nous rappelant les dons de l’Esprit nous pouvons nous demander :
Qu’est-ce que l’Esprit fait de nous ?
Comment pouvons-nous appeler Dieu par l’Esprit ?
Quelle est la promesse qui nous est faite ?

 

Le Notre Père

 

Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
Sois avec nous, pour qu’en ce monde
L’Évangile du Christ attire tout homme !
Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,
Que souffle l’Esprit de louange !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te chantons !
Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,
Que souffle l’Esprit de l’audace !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous te prions !
Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,
Que souffle l’Esprit de courage !
Et toi Marie, intercède pour nous,
Nous t’implorons !
Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,
Que souffle l’Esprit de la grâce !
Et toi, Marie, intercède pour nous,
Nous t’invoquons !

 

Signe de la croix

Vendredi 22 mai - 1er jour - L'Esprit Saint dans l'Ancien Testament - Au commencement...

Signe de la croix
 
Un cantique à l’Esprit Saint : Viens souffler sur nous Esprit de Dieu
 
Viens souffler sur nous Esprit de Dieu, viens nous embraser Esprit de feu,
Viens nous sanctifier, viens nous recréer, souffle de vie ! (bis)
1. Toi qui planes sur le monde, dès l’origine tu es, force vivifiante, Esprit de Dieu.
Tu précèdes toute chose, au commencement tu es, présence divine, Esprit de vie !
2. Toi qui brûles pour le monde, aux croyants tu te révèles, source sanctifiante, Esprit de feu.
Tu descends et tu demeures, sur Jésus à son baptême, présence divine, Esprit de paix
3. Toi qui descends dans le monde, tu es l’envoyé du Père, grâce pénétrante, Esprit de force.
Tu révèles la présence, de Jésus ressuscité, Présence divine, Esprit de foi !
4. Toi qui combles tant de monde, par la joie que tu déploies, brise rassurante, Esprit d’amour.
Tu réjouis le cœur de l’homme, de tes dons tu le remplis, présence divine, Esprit de joie !
5. Toi qui brilles au cœur du monde, enseigne-nous la prière, flamme rayonnante, Esprit de crainte.
Tu embrases et tu entraînes, viens purifier notre foi, présence divine, Esprit du Père !

 
Invocation à l’Esprit Saint
Viens en nous, Esprit Créateur


Visite les âmes des tiens ;


Emplis de la grâce d’en haut


Les cœurs qui sont tes créatures.
Toi qu’on appelle Conseiller, Don du Seigneur de Majesté,
 Source vive, feu, Charité


Toi qui es onction spirituelle,
Toi le Donateur aux sept Dons,


Puissance de la main de Dieu,


Toi que le Père avait promis,


Qui fais jaillir notre louange,
Mets ta lumière en nos esprits,


Répands ton amour en nos cœurs,


Et que ta force sans déclin


Tire nos corps de leur faiblesse.
Repousse l’adversaire au loin ;


Sans tarder donne-nous la paix ;


Ouvre devant nous le chemin :


Que nous évitions toute faute !
Fais-nous connaître Dieu le Père,


Fais-nous apprendre aussi le Fils

Et croire en tout temps que tu es 


L’unique Esprit de l’un et l’autre.
 
Une petite catéchèse pour aller plus loin
L’Esprit Saint dans le livre de la Genèse – La Création
Avez-vous déjà remarqué que dès les premières lignes de la Bible, en ouvrant le livre de la Genèse, il est question de l’Esprit de Dieu ? Il est évoqué par l’image du « souffle » ; un souffle qui plane au-dessus des eaux : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux » (Genèse 1, 1-2)
Dans le tohu-bohu initial, déjà, Dieu, créateur de toute chose comme la suite du texte va nous le révéler, est là, il est présent. Il l’est par cette « haleine » de vie, cette « ruah » qui va mettre de l’ordre par la Parole même de Dieu. Il va mettre de l’ordre. De la vie. De la beauté. De la différence. Du neuf. Il est là, ce souffle et surplombe toute chose.
Il peut être intéressant de commencer cette neuvaine en contemplant ce premier aspect de l’Esprit Saint : Il est là ! Il a toujours été là ! Il nous précède et est fondamentalement puissance de vie, de création.
Dans ma vie, dans mon expérience de foi, ai-je déjà ressenti la présence de l’Esprit comme celui qui m’a précédé dans telle ou telle situation, qui était là et qui a permis que du neuf se fasse ; que quelque chose d’autre s’ouvre ?
L’Esprit est souffle. Parfois, nous aimons la caresse du vent, la brise légère comme celle d’Elie (1 Roi 19). Parfois nous redoutons aussi la puissance du vent qui peut-être une tempête balayant tout sur son passage. Rien, ou peu de choses, peuvent résister au vent fort. Si tout paraît calme dans les premiers versets du livre de la Genèse, le vent de Dieu, le souffle de Dieu est une force, une force qui n’a nul pareil. Elle est capable de réaliser des choses qui, à vue humaine bien sûr, paraîssent absolument impossible. On entend déjà l’ange Gabriel dire à Marie lors de l’Annonciation : « Car rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1) en lui expliquant que l’Esprit viendra sur elle … Il y a ici quelque chose de paradoxal aussi avec le travail de l’Esprit Saint dans la vie d’un croyant, d’un baptisé. Il agit avec grande puissance, mais souvent dans une douceur telle que ce n’est qu’en prenant du recul, en relisant, en méditant, que l’on aperçoit la force de son travail dans nos vies.
M’est-il déjà arrivé de constater le travail de l’Esprit Saint dans ma vie … en relisant telle séquence de mon existence, à des moments « charnières » de ma vie, … ?
Dans notre méditation sur la présence de l’Esprit Saint dans l’Ancien Testament et dès le livre de la Genèse, au moment de la création, nous sommes à nouveau mis devant la proximité de relation entre le Père et l’Esprit, et bientôt le Fils qui existe lui aussi de toute éternité et qui par son incarnation viendra conclure l’Alliance définitive et éternelle. Il est l’oint, le Christ, le Messie, rempli de l’Esprit de Dieu. Le catéchisme de l’Eglise Catholique nous dit : « La Parole de Dieu et son Souffle sont à l’origine de l’être et de la vie de toute créature … ». « Au Saint-Esprit il convient de régner, de sanctifier et d’animer la création, car il est Dieu consubstantiel au Père et au Fils ». (n.703).
Quand l’enfant naît, qu’il sort du ventre de sa mère il prend souffle ; il inspire pour la première fois. Ses poumons s’ouvrent. Il passe de la vie aquatique à la vie aérienne. Une nouvelle étape de son processus de croissance commence. Pour le baptisé, il s’agit aussi d’ouvrir les poumons de son âme à ce souffle à la fois puissant et doux, régénérateur, créateur et sanctificateur qui nous donne de goûter à la vie de Dieu, à la Trinité.
A la manière d’un enfant qui mendie la tendresse de ses parents, je peux demander à l’Esprit Saint en ce premier jour de neuvaine vers la Pentecôte d’être disponible et disposé à me laisser créer, encore et encore, quel que soit mon âge, quelles que soient mes responsabilités, …
Un poète disait un jour : « Chaque jour est pour le chrétien, l’anniversaire de sa naissance ». Chaque jour – plus particulièrement en cette période de préparation à la Pentecôte – est l’occasion de respirer la présence de cet Esprit qui nous aide à naître au quotidien dans l’amour du Père que le Christ est venu nous révéler. Alors, ‘inspirons’ sa force pour ‘expirer’ notre louange au Créateur dans ce monde qui a parfois oublié son origine …
 
Le Notre Père
 
Une prière à Marie, Notre-Dame de Pentecôte
Notre Dame de Pentecôte, regarde tes enfants :
 Sois avec nous, pour qu’en ce mondeL’Évangile du Christ attire tout homme !
Parce qu’il a dit : « Je fais de vous mes amis ! »,


Que souffle l’Esprit de louange !


Et toi, Marie, intercède pour nous,
 Nous te chantons !

Parce qu’il a dit : « Je suis toujours avec vous ! »,


Que souffle l’Esprit de l’audace !


Et toi, Marie, intercède pour nous,
 Nous te prions !
Parce qu’il a dit : « Allez dans le monde entier ! »,


Que souffle l’Esprit de courage !


Et toi Marie, intercède pour nous,
 Nous t’implorons !

Parce qu’il a dit : « Allez soyez mes témoins ! »,


Que souffle l’Esprit de la grâce !


Et toi, Marie, intercède pour nous,
 Nous t’invoquons !
 
Signe de la croix